L’EMPEREUR DES BOULEVARDS OU L’INCROYABLE DESTIN DE GEORGES FEYDEAU fait partie des pièces dont on se souvient toute sa vie!

Après le Theo Théâtre et le Montmartre Galabru, c’est au Studio Hébertot que la troupe des Joyeux de la Couronne a posé ses valises depuis le 5 juillet.

Je vous avais déjà présenté cette magnifique pièce ICI et c’est néanmoins avec un immense plaisir que je suis allée la redécouvrir le soir de la Première.

L’EMPEREUR DES BOULEVARDS, le même, en mieux !

La vie tumultueuse de Georges Feydeau et sa descente aux enfers est mise en scène par Olivier Schmidt (que l’on ne présente plus et dont j’avais perçu le talent depuis bien longtemps) et interprétée par les comédiens des Joyeux de la Couronne dont l’excellence du jeu théâtral m’épate chaque fois davantage : Severine Wolff (on se souvient de son extraordinaire interprétation du rôle de Judy Garland dans A l’ombre d’Oz) , Kevin Maille qui se partage plusieurs rôles avec toujours autant de classe, d’élégance et de talent, Alexandra Magin, tout aussi talentueuse… bref ils sont tous excellents (mais ça le public parisien le sit puisque les représentations affichent souvent – voire toujours – complet et leurs pièces se jouent à guichets fermés (y compris en juillet alors que tous les théâtreux sont en Avignon , c’est dire!)

Et puis il y a Paul Barrière qui incarne Ety

L’EMPEREUR DES BOULEVARDS ou l’incroyable destin de Georges FeydeauStudio Hébertot Crédits photos Zenitude Profonde le mag

Ety, c’est la « créature ». Transsexuelle auréolée de charme et de mystère, Ety est séductrice… en diable ! Et surtout, irrésistible. Est-elle réelle ou pur produit de l’imagination délirante de Feydeau en proie aux effets des fumeries d’opium qu’il fréquente régulièrement ?

Quoiqu’il en soit le personnage fascine.

(Et il fascine le public tout autant qu’il a fasciné Feydeau)

Reprendre le rôle d’Ety , tenu lors de la création de la pièce en 2020 par le metteur en scène « himself » était quand même un challenge de taille.

Paul Barrière le fait de façon magistrale ajoutant à son incomparable jeu de scène une interprétation musicale de haut niveau.

Bravo !

Le pitch : depuis le Lycée Saint-Louis où il fondé la compagnie le Cercle des Castagnettes, Georges Feydeau ne pense et vit que par et pour le théâtre… et le plaisir! C’est d’ailleurs ce qui provoquera son divorce d’avec la jolie Marianne. Feydeau passe alors plus de temps dans les cabarets que chez Maxim’s où il avait ses habitudes… se laissant séduire par les paradis artificiels… Ses amis, Guitry, Labiche, Sarah Bernard ne parviendront pas à l’empêcher de sombrer jusqu’à en perdre la raison…

Une pièce qui donne une sérieuse envie de se (re)plonger dans la biographie du roi du Vaudeville dont l’œuvre complète a été publiée en 2021 aux Éditions de la Pléiade lui redonnant enfin ses lettres de noblesse.

Allez-y c’est jusqu’au 30 juillet au Studio Hébertot à 21h du mercredi au samedi et le dimanche à 17h

L’Empereur des Boulevards

ou l’incroyable destin de Georges Feydeau

De Olivier Schmidt
Mis en scène par Olivier Schmidt
Avec Erwan Bleteau ou Benoît Borkine, Alexandra Magin ou Clara Cordeiro, Séverine Wolff ou Roxanne Joucaviel, Paul Barrière, Léonard Courbier ou Alexis de Billy et Kevin Maille ou Max Casaban

RÉSERVATIONS

En savoir plus sur ZENITUDE PROFONDE LE MAG

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading