Pierre Ficheux adapte l’œuvre d’Anton Tcheckhov À la Folie Théâtre.

Le pitch : A 35 ans, Lomov est un petit propriétaire terrien encore célibataire. Bien résolu à ne pas finir sa vie seul, il se décide à faire sa proposition à Tchouboukova pour épouser sa fille Natalia. Malgré l’accord de la mère, la discussion dérape entre les deux jeunes gens lorsqu’il est question des fameux Petits Prés aux Bœufs, une terre que chacun revendique comme étant la sienne.

Entre les trois querelleurs invétérés : Lomov, prétendant timide et hypocondriaque ; Natalia, jeune fille têtue et espiègle et Tchouboukova, mère déprimée et exubérante, des tensions se créent lorsque l’amour se mêle aux conflits d’intérêts.



Si l’on devait résumer la pièce en un seul mot, ce serait : « Burlesque ! »

UNE DEMANDE EN MARIAGE de Pierre Ficheux d’après Anton Tchekhov
Crédits photos Anthony Dausseur

Rires, hurlements et évanouissements se succèdent à un rythme soutenu dans cette adaptation de la pièce de Tchekhov où les trois comédiens portent un nez postiche à la manière de ceux de la Commedia dell’Arte.

ENTRETIEN AVEC PIERRE FICHEUX


Ce n’est pas la première fois que vous travaillez sur Tchekhov, pourquoi ce retour constant à cet auteur ?

Tchekhov, c’est un auteur intemporel qui est proche de nous. Son écriture est très fluide, très limpide. Il est inspirant et il a beaucoup écrit, que ce soit des pièces de théâtre, des nouvelles, des romans ou des articles. C’est tout un univers à la fois rassurant et infini. Il est aussi profondément humaniste, érudit… A la fois philosophe, sociologue et médecin. Dans ses textes, il y a quelque chose de désabusé et d’universel.

Il ouvre des pistes, des questionnements, sans jamais donner de solutions toutes faites mais il fait naître l’envie d’y répondre. Il pousse à la réflexion plutôt qu’au dogmatisme.


Quels sont les thèmes qui vous intéressent dans « Une demande en mariage » ?


Lorsque la pièce a été écrite, le mariage était rarement provoqué par l’amour et la femme n’avait pas son mot à dire.

Mettre en scène Une demande en mariage aujourd’hui, c’est le voir sous l’angle du féminisme : quelles sont les valeurs portées par le mariage aujourd’hui ? Quelle est la place de la femme dans cette entreprise ? Quelle égalité entre les hommes et les femmes dans la Demande en mariage? Ces questions ont nourri notre travail artistique.

Des trois personnages, celui de Natalia est le plus progressiste. Elle n’est ni contrainte, ni forcée à se marier. C’est une décision qu’elle prend pour une histoire de terres et de plus grande propriété. On sent bien que c’est elle qui fait tourner le domaine, elle transcende les codes. C’est presqu’elle qui fait la demande lorsqu’elle insiste auprès de sa mère pour aller chercher Lomov. Questionner le mariage aujourd’hui, c’est aussi questionner le genre… D’où le choix de faire interpréter le père, Tchouboukov par une femme. Le père devient une mère lascive, paresseuse et haute en couleur. Le mélange des genres bouscule nos a priori. Je veux montrer les enjeux, même si l’on parle du mariage, tiennent plus des caractères de chacun plutôt que de leur genre.

Sur fond de chants populaires russes et de chansons italiennes, c’est toute la demande qui dégénère

Pourquoi avoir monté cette pièce de manière burlesque ?


Une demande en mariage est une pure comédie, Tchekhov voulait faire rire autour d’un sujet très sérieux, conservateur voire rigoureux à l’époque. Il l’a écrite comme un mélodrame, une farce: le burlesque est intrinsèque à la pièce. Utiliser des nez nous a paru évident. D’abord parce qu’ils restent dans la lignée de la Commedia dell’Arte qui est la spécialité de la compagnie, et ensuite parce qu’il y a quelque chose dans les nez qui rapproche du clown, donc de plus mystérieux, de plus poétique qui nous semblait essentiel.
Et pourquoi des nez plutôt que des masques ?
Parce que l’écriture de Tchekhov n’est pas aussi manichéenne que les canevas de Comedia dell’Arte. Elle est plus sensible et plus fine. Avec le nez, on n’est pas coincé dans les archétypes qu’imposent les masques. Le nez ne bloque pas tout le visage, il propose un corps un corps composé et il force à sortir du naturalisme grâce à un panel de jeu plus large. Toute la difficulté réside dans le fait qu’il faut trouver de la justesse et de la sincérité tout en assumant le burlesque.

Merci à l’attachée de presse Dominique Lhotte qui nous a permis de découvrir cette pièce.

UNE DEMANDE EN MARIAGE

d’après Anton Tcheckhov

Mise en scène Pierre Ficheux
Avec
Pierre Ficheux, Lisa Labbé, Julie Mori, Elodie Roussel
Direction d’acteurs : Thilina Pietro Femino
Arrangements vocaux : Marie-Anne Favreau
Costumes : Jeanne Lébène
Nez : Loic Nebreda

À LA FOLIE THEATRE
Du 2 septembre au 26 novembre 2022
Samedis et vendredis à 19h30

L’ÉQUIPE ARTISTIQUE

Pierre FICHEUX (Lomov)
Diplômé de l’école Jacques Lecoq en 2000, Pierre Ficheux crée et co-dirige la compagnie NAMCO Théâtre, travaillant le jeu corps corporel, le masque, l’objet et le chant. En 2006, il joue Don Juan avec la compagnie Arcinolether au Liban et en Belgique. De 2008 à 2012, il joue dans trois pièces de Tchekhov, mises en scène par Serge Lypsic. En 2013, il joue au Théâtre du Soleil dans Cymbeline de Shakespeare, mis en scène par Hélène Cinque. En 2019, il est mis en scène par Lisa Wurmser avec le Théâtre de La Véranda dans le Duel de Tchekhov. En parallèle, il fait de nombreux stages, avec Joël Pommerat, Jean-Pierre Lescot, Robin Renucci, Bernard Grosjean, Eloi Recoin ou Ariane Mnouchkine.
Aujourd’hui, il collabore étroitement avec la Compagnie DARU, Les Enfants du Tonnerre et la Compagnie des Passeurs.

Julie MORI (Tchouboukova)
Julie commence sa formation au Conservatoire d’Art Dramatique de Cannes et participe à de nombreuses Master Classes à l’ERAC. En 2011, elle sort diplômée de l’Académie Internationale des Arts du Spectacle de Carlo Boso. Elle y joue Un Chapeau de paille d’Italie de Labiche, Les Fourberies de Scapin de Molière, Le Songe d’une nuit d’été de Shakespeare… Parallèlement, elle se forme aux techniques du masque, du chant et de l’improvisation. En 2016, s’enchaînent Theatral Suspect à l’Apollo Théâtre at Huis presque Clos.
En 2018, elle intègre l’Académie Internationale de Comédie Musicale, dirigée par Pierre-Yves Duchesne.

Lisa LABBE (Natalia)
Formée à l’Académie Internationale du Spectacle de Carlo Boso, Lisa complète sa formation par de l’acrobatie, du masque et u clown avec Fred Robbe.
Après avoir dirigé des groupes amateurs, elle met en scène La Prophétie Aztèque pour la Compagnie Latinomania en 2012. Puis suit la création de La Cour des Miracles (adaptée de Notre-Dame-de Paris de Victor Hugo) pour la Compagnie Mystère Bouffe en 2014.
Lisa interprète des rôles très divers allant de l’amoureuse à la vieille folle en passant par des rôles d’ivrognes ou d’ingénues pour la Compagnie du Mystère Bouffe.
Elle compose et interprète ses chansons à la guitare. Aujourd’hui elle dirige la Compagnie Les Enfants du Tonnerre et vient de créer Réveil, un spectacle sur les grèves dans le Berry en 1904.

Elodie ROUSSEL (Natalia)
Après un bac Théâtre et un stage avec Joël Pommerat, Elodie décide de s’orienter vers une Formation de Théâtre Classique avec Didier Bétourné. Elle y élargit sa palette de jeu en jouant aussi bien les ingénues de Molière que les femmes alcooliques et déchues (Marthe) dans Qui a peur de Virginia Woolf d’Edward Albee.
En 2013, elle joue La Colline des Innocents de Didier Bétourné, mis en scène par la Compagnie du Miaou. Durant cette période, elle joue aussi des spectacles pour enfants comme Barbe-Bleue. Puis elle rejoint Ze Company en 2014 avec qui elle joue Groom Service ou Reservoir Dolls (2017) : adaptations folles des films de Tarantino. En 2019, on lui propose le rôle de Roméo dans Roméo et Juliette de Shakespeare, mis en scène par Karoline Bordas. Elle se forme aussi à l’escrime théâtrale avec Christophe Mie.
En parallèle, Elodie a tourné dans une trentaine de court- métrages depuis 2020 dont Leto de Dune Favero.

Thilina PIETRO FEMINO : Direction d’acteurs
Comédien et metteur en scène, il intègre en 2006 la Compagnie italienne Il Carro dei Comici. Quatre ans plus tard, il s’oriente vers la Commedia dell’Arte et se forme à l’A.I.D.A.S sous la direction de Carlo Boso. Il suit aussi des stages à l’Ecole nationale du Cirque de Châtellerault à l’école Noctambules. Il pratique l’escrime théâtrale (avec Forence Leguy) et médiévale (avec les Compagnons d’Armes). Il met en scène On ne badine pas avec l’amour de Musset (2013) et Cyrano de Bergerac de Rostand (2016) pour la Cie L’Etincelle des Muses. Avec la Compagnie La Fabryk, il met en scène La cerisaie de Tchekhov, La nuit des Rois de Shakespeare, Arlequin serviteur de deux maîtres de Goldoni, Georges Dandin de Molière et Peer Gynt d’Ibsen. En 2018, il adapte Les Trois Mousquetaires de Dumas pour devenir Les Trois Samouraïs. Il collabore avec plusieurs compagnies comme la Compagnie des Mélodrames, la Compagnie Planet Pas Net, la Compagnie des Conteurs à Vis, la Compagnie Mascarades ou la Compagnie du Mystère Bouffe.


Marie-Anne FAVREAU : Arrangements vocaux
Comédienne, musicienne et autrice-compositrice. Elle suit une formation musicale au Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris où elle obtient le prix de Violon. Après plusieurs formations, elle se produit en tant que chanteuse et violoniste aussi bien en orchestre classique qu’en musique de chambre ou qu’en jazz. Elle est également soliste pour des groupes de musiques actuelle, traditionnelle mexicaine, de flamenco, de comédie musicale ou de chanson française. Elle est aussi arrangeuse pour Mc Solaar, El Deyma ou Leaky Earplug Memory et porte un grand intérêt à l’aspect pédagogique et au partage des arts du spectacle. Elle a dirigé plusieurs chorales à Paris et a mis en scène et dirigé la troupe de « Chantons sur la scène » pour le spectacle Sauvons le Paradis, au Lavoir Moderne Parisien en 2019.

Loïc NEBREDA ; Nez
Formé à l’école Jacques Lecocq, Lauréat 2019 du Prix « Pour l’intelligence de la main » de la Fondation Bettencourt-Schueller. Il crée masques, marionnettes et costumes pour la Compagnie A Petits Pas, le Théâtre Nomade, le Théâtre de Paille, la Compagnie du Balagan’, Le Nam Co Théâtre, le Collectif des Mondes Contraires, la Compagnie Mots et Tréteaux, le groupe Anamorphose, la Compagnie Varsorio, la Compagnie du Mystère Bouffe, la Fabrique des Arts d’à Côté, la Compagnie d’Ores et Déjà, la Compagnie Monsieur et Madame O… Les masques ont été joués en France, Belgique, Suisse, Allemagne, Portugal, Mongolie, Nicaragua, Australie, Brésil…

En savoir plus sur ZENITUDE PROFONDE LE MAG

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading