Ma chanson de Roland au Théâtre les Déchargeurs

Ariane Dubillard est folle, elle le dit.

Dès sa naissance elle a un chemin de vie un peu particulier entre une mère dépressive, un père alcoolique, une grand-mère coincée, une mamie bohème…

…une accoutumance à la langue asiatique et aux chemins qui sortent des sentiers battus.

Quand les applaudissements se sont fait entendre à la fin de la pièce, je me suis demandé si je ne m’étais pas pris une caresse dans la figure plutôt qu’une claque…

Pourquoi une caresse ?

Tout simplement, parce que cette pièce est une bulle d’air frais, une symphonie de légèreté, une ode au lâcher prise.

Des chemins qui sortent des sentiers battus…

Cette dernière image c’est le fil de sa vie : sortir du cadre pour renaître. L’évidence de chaque instant est pour Ariane Dubillard un mode de vie.

Entre une chute dramatique dans sa toute petite enfance, à la découverte des plaisirs de la vie nomade, il n’y a qu’un pas… vers des péripéties d’une drôle de vie comme dirait Véronique Sanson.
La chanson est le lien de son parcours de femme, le lien pour sublimer ce côté pétillant qui émane d’elle.

Elle est accompagnée d’un toujours et néanmoins talentueux accordéoniste en la personne de Sébastien Debard. Il est décidément partout aux Déchargeurs.

Exister, c’est le maître de mot de ce spectacle.

Dans cette ère moderne, du lâcher prise, Ariane Dubillard sait nous montrer des facettes virevoltantes entre l’intime et la comédie.

zenitude profonde le mag -Ma chanson de Roland-ariane-dubillard
Ariane Dubillard – Ma chanson de Roland aux Déchargeurs


« Ma chanson de Roland » est un spectacle à voir absolument.

Un seul en scène féminin d’une douceur extrême où le négatif a sa place …mais on s’en fout. Il est nécessaire de sourire ou de pleurer comme un crocodile, de se laisser aller, d’être en osmose, de reconsidérer sa place, d’être en accord avec le désaccord, d’avoir les oreilles décalées (petit clin d’œil aux nombreuses métaphores du spectacle).
Même la mise en scène, s’est fait la malle si on devait trouver un côté négatif.

Mais on ne va pas en tenir rigueur à Ariane Dubillard car on dit «Bravo!» à cette confession de toute beauté.

J’ai adoré!

Maxime PatraultArticle de notre chroniqueur Maxime Patrault dont vous pouvez retrouver l’univers ICI.

 

Infos pratiques

Ma chanson de Roland
Théâtre les Déchargeurs
Représentations du Lundi 7 Janvier au Lundi 4 Février 2019 à 19H30.
Texte: Ariane Dubillard
Mise en scène : Michel Bruzat
Comédien(s): Ariane Dubillard
Musique: Sébastien Debard
Lumières: Franck Roncière
Costumes: Dolores Alvez Bruzat
Durée : 1h15
Crédits Photo Visuels : Franck Roncière

 

2 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
trackback

[…] très étonné de ce travail de précision pour une salle qui ne valorise pas le décor d’habitude. Un effort loué pour la salle qui accueille le spectacle et qui montre une jolie profondeur de […]

MireilleOver60
5 années il y a

Tu donnes envie !!
MireilleOver60

En savoir plus sur ZENITUDE PROFONDE LE MAG

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading