Une performance incomparable du comédien Sylvain Zarli!

J’étais frustrée de n’avoir pu applaudir Sylvain Zarli à Avignon car je savais déjà que cette adaptation de la nouvelle de Gogol me plairait.

La pièce a dépassé mes attentes!

Un seul en scène extraordinairement… physique.

Et magistralement interprété !

le journal d'un fou _Sylvain Zarli_zenitudeprofondelemag.com
Sylvain Zarli- LE JOURNAL D’UN FOU – Théâtre de la Croisée des Chemins   ©zenitudeprofondelemag.com

Le moins qu’on puisse dire c’est que Sylvain Zarli s’investit corps et âme. Il joue ce texte – déjà génial en soi – avec passion.

Le Journal d’un fou est l’une des nouvelles les plus connues de Nikolaï Gogol

Je vous rappelle le pitch ?

Poprichtchine, le personnage principal, est un fonctionnaire russe qui mène une vie plutôt insipide. Un travail ennuyeux où il accomplit régulièrement les mêmes taches répétitives, une vie sociale est médiocre et quant à sa vie sentimentale, elle se résume au sentiment amoureux qu’il éprouve pour  la fille de son directeur. Sentiment non partagé est-il besoin de le préciser.

le journal d'un fou _Sylvain Zarli_zenitudeprofondelemag.com
Sylvain Zarli – Le Journal d’un fou – Théâtre de la Croisée des Chemins ©zenitudeprofondelemag.com

Petit à petit Poprichtchine, c’est son nom, va perdre pied avec cette réalité à laquelle rien ne le raccroche.

Il commence par espionner les discussions de Medji. Et il évoque ensuite des lettres que cette dernière aurait écrites à Fidèle… Le problème c’est que …Medji et Fidèle sont deux chiennes…

Poprichtchine est bientôt convaincu qu’il n’est pas le petit fonctionnaire insignifiant qu’il semble être mais qu’il est …LE ROI D’ESPAGNE!  Et puis, ça continue… Jusqu’à ce que, ayant complètement perdu la raison, dans l’asile où il est interné, il répète inlassablement la même phrase : « Hé, savez-vous que le dey d’Alger a une verrue juste en dessous du nez ? ».

Une interprétation exceptionnelle!

Sylvain Zarli nous entraîne à travers les méandres alambiqués des élucubrations mentales de cet homme qui s’enfonce inéluctablement vers la folie.

Chacune des étapes qui constituent cette escalade – ou peut-être devrais-je dire cette chute libre – vers la démence, est magistralement interprétée.

Le jeu du comédien – alternant mouvements ou sauts brusques et prostrations – à l’image même des pensées perturbatrices qui l’assaillent, fascine et captive à la fois.

Excellentissime!

Réservez vite vos places ICI car il ne reste que deux représentations (le 25 octobre et le 1er novembre à 21H30) !

Infos pratiques
Le journal d’un fou
d’après Nikolaï Gogol
Mise en scène : Stéphanie Slimani
Interprétation : Sylvain Zarli
Du 20 septembre au 1er novembre 2019  le Vendredi à 21H30
THÉÂTRE LA CROISÉE DES CHEMINS – 43 rue Mathurin Régnier – 75015 Paris

Tél. 01 42 19 93 63

La billetterie ouvre 30 minutes avant le début de chaque spectacle.
Vous pouvez régler vos billets en espèces, par chèque ou par carte bancaire (Visa, Mastercard, American Express).

3 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
trackback

[…] vous appréciez les beaux textes et les performances de « Seul en scène » de haut niveau, vous ne pouvez pas louper cette […]

trackback

[…] d’une représentation du Journal d’un fou à Montmartre, en plein milieu du spectacle un clou sortait de la malle (n.d.l.r : l’un des […]

trackback

[…] autant de succès au Off d’Avignon, qu’au Théâtre Montmartre Galabru ou qu’au Théâtre de La Croisée des Chemins. Le comédien (que je vous présenterai très bientôt dans la rubrique « Rencontre avec ») […]

En savoir plus sur ZENITUDE PROFONDE LE MAG

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading