À l’occasion des Journées européennes du patrimoine, l’UNESCO ouvrira ses portes

au public du samedi 16 au dimanche 17 septembre 2023, de 10h à 18h. Cette édition mettra à l’honneur la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, qui célèbre cette année ses 20 ans.

Outre la visite de son emblématique Siège, son jardin japonais d’Isamu Noguchi et sa collection d’œuvres d’art des plus grands maîtres du 20e siècle (Picasso, Giacometti, Calder, Moore, Tadao Ando, Tapies, Miro…), les visiteurs pourront découvrir des expressions culturelles des différentes régions du monde, sauvegardées grâce à la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.

En deux décennies d’existence, cette Convention de l’UNESCO a fait considérablement progresser la protection du patrimoine culturel, en étendant sa définition aux pratiques et connaissances ancestrales qui ont une place majeure dans l’histoire et l’identité des peuples.

Elle a créé une prise de conscience mondiale sur l’importance de sauvegarder et de transmettre ces pratiques – devenant par là même un pilier de la diversité culturelle et du dialogue interculturel.

Des visites presse des coulisses de l’UNESCO pourront être organisées en amont de l’événement, ainsi que la délivrance d’accréditations durant l’évènement, voir contacts ci-dessous.

Au programme de cette édition 2023

Des découvertes du patrimoine vivant de l’UNESCO : les visiteurs pourront s’essayerà la calligraphie arabe, aux côtés du street-artist RamZ, et assister à des démonstrations de pratiques traditionnelles telles que les fêtes de l’Ours (Andorre, France), le Kochari (Arménie), la Capoeira(Brésil), la Rumba congolaise (Congo, République démocratique du Congo) ainsi que la Lutherie crémonaise (Italie).

Des projections dans la salle de cinéma :

deux documentaires seront présentés pendant les deux jours.

« Motu Haka, le combat des îles Marquises », produit en collaboration avec l’UNESCO, porte sur la lutte du peuple marquisien pour sauvegarder et honorer sa culture.

« Rwanda, l’appel de l’Inanga » suit quant à lui une rescapée dans un voyage musical initiatique autour de l’instrument à corde Inanga, de sa confection à sa pratique.

Des rencontres avec des acteurs du patrimoine vivant

Les visiteurs auront la possibilité de dialoguer avec des experts de l’UNESCO sur les enjeux majeurs du patrimoine culturel immatériel. Ils pourront également échanger avec les plongeuses de l’île de Jeju (République de Corée), dont la doyenne viendra spécialement de la République de Corée, dans le cadre d’une exposition dédiée à la culture Haenyeo. L’Haenyeo est une culture qui contribue à la protection de l’environnement, en promouvant notamment des pratiques de pêche ancestrales.

Le Siège de l’UNESCO, lieu d’échange et de partage

Sous l’impulsion d’Audrey Azoulay, Directrice générale, l’UNESCO a lancé ces dernières années une politique d’ouverture de son Siège parisien à un plus large public.

Outre la participation aux Journées du patrimoine (près de 9 000 visiteurs durant le weekend en 2022), le Siège de l’Organisation est accessible lors de visites guidées (22 000 visiteurs par an) et pour la Nuit européenne des musées (4 000 visiteurs en 2023).

Modalités d’accueil :

En savoir plus sur ZENITUDE PROFONDE LE MAG

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading