MAXIME PATRAULT A TESTÉ L’ATELIER FAIRE…

FAIRE - Plateforme BtoB -zenitudeprofondelemag.com

Durant le mois de septembre, Faire a installé dans une galerie située au cœur du Marais, un atelier pop-up store pour présenter son concept et sa « ligne éditoriale ».

J’y suis allé et je vous raconte !

Un écrin très bien décoré et superbement mis en lumière (on ne pense pas assez à l’éclairage d’un lieu mais ça fait – très souvent – toute la différence) où j’ai pu découvrir la sélection de l’Atelier Faire.

Crédits photos M.Patrault pour zenitudeprofondelemag.com

On commence par les présentations : Qu’est-ce que « Faire » ?

Nous avions déjà eu l’occasion d’échanger avec Olivier BUFFON, Directeur International de Faire en mars 2022 lors d’un déjeuner-débat, tout aussi passionnant, où il était question d’analyser les résultats d’une enquête exclusive Opinion Way : «Les Français et la standardisation du shopping »

Faire est une plateforme de vente BtoB qui, en analysant des données commerciales, met en relation grâce à sa marketplace (oui c’est féminin je vous entends!) des commerçants locaux et indépendants avec les meilleures marques et artisans dans le but de les aider à trouver des produits exclusifs et singuliers susceptibles de plaire à leur clientèle.

Plus de 300 000 revendeurs y sont présents et sont mis en lien avec 40 000 marques.

Cela ne cesse de progresser au vu des chiffres de la première année d’existence.

Le site propose des avantages pour les revendeurs : conditions de paiements adaptées à 60 jours, retours gratuits sur les premières commandes et inversement pour les commerçants : outils d’analyse, de vente et de marketing.

De nombreuses marques ont déjà fait appel à Faire : Johnny Romance, Fils de Pomme, Klue, Savon Ciment, hindbag…

À l’ouverture de l’Atelier Faire, j’ai assisté à une conférence entre Olivier Buffon, responsable international de Faire et Nadège Gaultier de chez Confiture Parisienne.

Olivier Buffon, responsable international de Faire et Nadège Gaultier de Confiture Parisiennephoto Maxime Patrault

Un moment où la créatrice a partagé sa propre expérience sur la façon dont se déroulent les ventes et le suivi clientèle entre la plateforme et les commerçants locaux.

C’était très intéressant de comprendre le développement rapide de la plateforme et de voir qu’avec Faire, c’est l’humain qui est mis en avant et non un concept e-commerce lambda.

L’Atelier Faire a organisé des conférences pour faire se rencontrer commerçants et entrepreneurs du milieu du e-commerce ou de l’univers de la mode et des tendances.

J’ai pu assister à une conférence passionnante du bureau de tendance NellyRodi , agence de conseil experte en prospective dans le secteur des industries créatives.

Le thème de cette conférence : appréhender les nouveaux comportements de consommation, comprendre les valeurs et attitudes émergentes auprès des acheteurs.

Il a été intéressant de voir aussi les stratégies commerciales sur l’avenir du commerce, en ligne et hors ligne. Les bureaux de tendance ont une vision à long terme sur les processus de création des designers, architectes, stylistes et même chefs. Les couleurs, les matières, les concepts sociologiques, les événements mondiaux montrent une réalité des tendances à venir. Par exemple, la crise sanitaire a fait émerger le métaverse mais à contrario fait descendre en flèche le cours du bitcoin.

L’expérience Faire est très avant-gardiste sur le relationnel client et sur la démarche sociologique.

Faire montre la réalité du marché du e-commerce entre affect et disponibilité.

En plus d’être beau et attractif, l’atelier Faire fut une grande réussite pour mettre en relation des futurs clients un peu « frileux » avec sa plateforme.

Atelier Faire
Crédits photos Maxime Patrault pour Zenitude profonde le mag

Une belle expérience commerciale et sociologique!

Maxime Patrault

Article de notre chroniqueur Maxime Patrault

En savoir plus sur ZENITUDE PROFONDE LE MAG

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading